Wiki MAD MAX
Advertisement
Interceptor 1.png

« C'est le dernier des V8 ! "

– Barry à Max


Le V8 Intercepteur (ou Interceptor), également connu sous le nom de Pursuit Special, est piloté par Max Rockatansky à la fin de Mad Max et pour la première moitié de Mad Max 2: le Défi. Il est basé sur un coupé Ford Falcon XB GT de 1973, qui a été customisé pour devenir un intercepteur de police par le Main Force Patrol (MFP). Le véhicule fait également une apparition dans Mad Max: Fury Road et est ensuite modifié en une version tout-terrain en métal nu appelée Razor Cola, conduite par Slit.

Mad Max[]

2012-08-02 191941.png

Le V8 Intercepteur est d'abord vu dans le garage de véhicules MFP. Le mécanicien, Barry et son collègue Jim Goose utilisent l'intercepteur comme carotte pour garder Max dans au sein de la police. Contrairement à la plupart des autres véhicules MFP qui sont jaunes et ont des feux de police montés sur le toit, l'Interceptor est entièrement noir, à l'exception de quelques décalcomanies MFP dorées. Selon Barry, l'Interceptor est doté d'un moteur à double arbre à cames en tête et, grâce au ventilateur, développe 600 chevaux aux roues.

Après que la famille de Max ait été tuée par le gang du Chirurgien, Max vole l'Intercepteur et l'utilise pour traquer et éliminer les membres du gang et le Chirurgien lui-même, ainsi que Johnny Boy. Max se dirige ensuite vers les Terres Dévastées.

Mad Max 2[]

V8 interceptor 3.png

Trois ans après les événements du premier film, Max utilise toujours l'intercepteur comme véhicule principal, qui lui sert probablement aussi de maison, en raison de la nature nomade de Max. L'intercepteur autrefois vierge montre maintenant de l'usure, en raison des conditions difficiles du désert. Le véhicule a été customisé afin de devenir mieux adapté à la traversée des dunes arides.

Deux réservoirs de carburant massifs ont été ajoutés pour permettre à la voiture de parcourir de plus grandes distances. La porte du coffre a été supprimée afin de les accueillir. Cela a conduit la voiture à perdre le becquet arrière. Max a également installé une nouvelle jauge de carburant, indiquant que la voiture est désormais capable de contenir 200 litres de carburant.

Le pare-chocs avant a été retiré pour permettre au véhicule de rouler hors route avec moins de gêne. Le siège passager a été retiré et un siège personnalisé pour le chien de Max a été installé du côté passager. Max a piégé le démarreur pour que la voiture explose avec un explosif caché sous la voiture. Max a plusieurs armes cachées à l'intérieur (et même à l'extérieur) de la voiture.

L'intercepteur V8 est vu au tout début du film, lorsque Wez et d'autres maraudeurs poursuivent Max. Max utilise le compresseur de la voiture avec parcimonie, afin d'économiser le carburant. Au moment opportun, il l'active, éperonnant un véhicule devant lui, tout en détruisant le carénage avant aérodynamique de l'Interceptor. Max apprend plus tard l'existence de la raffinerie par le capitaine de l'autogire et, ayant besoin de carburant, se dirige vers elle. Il camoufle l'Interceptor tout en observant les survivants de la raffinerie qui tentent de fuir les hommes d'Humungus entourant le complexe.

Lorsqu'il affronte les survivants dans la raffinerie, Max est fait prisonnier et l'intercepteur est remorqué dans l'enceinte, où le mécanicien paraplégique parvient à désactiver le piège explosif. Afin de récupérer l'Interceptor, Max part récupérer un véhicule capable de tirer la citerne de carburant des survivants.

Après avoir réussi, Max remplit les réservoirs de carburant de sa voiture et se met en route. Cependant, les hommes de Humungus le suivent et, à l'aide du système de booster nitro de leur camion, parviennent à rattraper l'intercepteur et à briser le pare-brise avant, ce qui fait perdre le contrôle à Max et envoie l'intercepteur dans le décor. Lorsque Toadie tente d'ouvrir les réservoirs de carburant de l'Interceptor, le piège est activé, provoquant une explosion massive.

Mad Max 3[]

Caravane de Max.png

L'intercepteur lui-même n'apparaît pas dans Mad Max: Au Delà du Dôme du Tonnerre, mais le cadre intérieur et le châssis de l'intercepteur semblent avoir été utilisés comme carrosserie de la caravane tirée par des chameaux de Max, qui il est volé au tout début du film.

Mad Max 4[]

MM4Interceptor 1200 639 81 s.webp

Cet Intercepteur reconstruit apparaît à nouveau dans Mad Max : Fury Road, mais il est en très mauvais état. Le pneu arrière gauche est rempli de chiffons, la voiture crache de la fumée noire à l'allumage et l'ensemble est rongé par la rouille. Max tente de distancer les War Boys, mais l'état actuel de l'Interceptor n'a pas le niveau des véhicules le poursuivant, nettement plus rapides conduits par les War Boys. L'Interceptor est rapidement frappé avec une lance-tonnerre, la voiture se retourne et les assaillants s'en empare.

Elle est remorquée jusqu'à la Citadelle où une équipe de mécaniciens (pousse-noirs) la customise considérablement pour gérer le terrain accidenté, l'armer et lui donner l'esthétique culte du V8 appropriée. La carrosserie a été remise en forme après avoir été poncée, le kit carrosserie étant refait en acier pour correspondre à la carrosserie extérieure qui n'a plus de peinture, un autre compresseur est empilé avec un crâne dessus, donnant plus de puissance au véhicule. La suspension arrière est levée, l'emplacement des gentes sont agrandi pour accueillir les gros pneus tout-terrain de 37". L'arrière de la voiture laisse maintenant de la place à un énorme lanceur de fléchettes et "mines barbelées" faites de réservoirs d'essence modifiés. L'intérieur est également dépouillé du tableau de bord original de la Falcon et remplacé par un tableau de bord en tôle de base. Ce véhicule est surnommé "Razor Cola" et est vu notamment conduit par Slit. "Razor Cola" finit par être broyé entre le Porte-Guerre et la Limousine du Mange-Personne dans une explosion enflammée.

Origines[]

Le dernier des intercepteurs V8, également connu sous le nom de "Pursuit Special" (bien qu'il ne soit que brièvement appelé par ce nom par la voix radio de la standardiste dans le film) a été conçu pour convaincre Max de rester dans la MFP mais a plutôt été utilisé comme instrument de sa vengeance.

Conception originale[]

En 1976, les cinéastes Bryon Kennedy et George Miller ont commencé la pré-production de Mad Max. Byron Kennedy et George Miller avaient budgété 350 000 $ pour leur film, dont seulement 20 000 $ pour les accessoires et les véhicules, et 5 000 $ dérisoires pour retaper ces véhicules. Le point culminant du film était de présenter une voiture de poursuite super puissante, connue à ce stade uniquement sous le nom de Pursuit Special. Un an plus tard, financement en main, les travaux ont commencé sur les voitures. La tâche de concevoir le Pursuit Special a été confiée au directeur artistique du film, Jon Dowding. Les concepts initiaux de la voiture vedette étaient très stylisées et futuristes, avec des ouvertures sur le toit et le coffre, des évasements sur les passages de roue et une partie avant modifiée. La conception originale était basée sur une Ford Mustang customisée, et pendant un bref instant, c'est ce que Max allait conduire.

Changement de régime[]

Murray Smith a été embauché très tôt en tant que mécanicien principal du film et membre de l'équipe de tournage responsable de l'entretien et de la modification des véhicules, y compris pour le V8 Interceptor. Son opinion sur l'utilisation d'une Mustang étrangère était qu'il serait difficile de trouver des pièces pour cette voiture et qu'elle devait être suffisamment fonctionnelle pour effectuer des cascades à grande vitesse. Il était presque certain que des réparations seraient nécessaires et que la Mustang étrangère serait trop chères pour cette production à petit budget, il a donc été décidé que des Ford australiennes seraient utilisées à la place. A cette époque, c'était l'apogée de l'engouement pour les fourgonnettes en Australie et l'équipe de production a repéré des extrémités avant Monza pour Holdens qui pourraient être modifiées pour s'adapter à la Ford Falcon et obtenir le look qu'ils visaient.

L'achat de véhicules[]

La prochaine étape était une vente aux enchères de voitures à Frankston, Vic. Trois voitures exclusives australiennes ont été achetées pour moins de 20 000 $ – deux anciennes berlines Ford Falcon V8 XB de la police victorienne et un coupé blanc Ford Falcon XB GT de 1973 qui avait été récupéré dans la région de Dandenong. Les berlines sont devenues Big Bopper et l'Intercepteur Jaune de Max tandis que la GT deviendrait le Pursuit Special (autrement dit l'Intercepteur V8).

Le véhicule des donateurs[]

Ford Falcon XB GT utilisée dans Mad Max, avant modifications

L'Interceptor "bientôt" noir a commencé sa vie en novembre 1973 sous le nom de toit rigide Ford Falcon XB GT en blanc polaire. Le véhicule a été commandé par Rural Motors à Orange (NSW). Le NIV de la voiture révèle que le véhicule était équipé d'un moteur 351ci Cleveland V8. Elle avait un intérieur en vinyle noir, un capot bicolore (blanc et noir), un pare-brise feuilleté et les ceintures de sécurité optionnelles omniprésentes. Il s'agissait de l'un des 86 derniers hardtops GT importés par paquebot et équipés d'un moteur 4V aux États-Unis et d'un turbo chargeur par le haut du capot, construits par Ford Australie. Seulement six d'entre eux étaient en blanc polaire. Graf-X International

Après l'achat, le directeur artistique du film, Jon Dowding, a contacté la société spécialisée dans l'amélioration des véhicules, aujourd'hui disparue, Graf-X International à Melbourne. Ray Beckerley - Le directeur général de Graf-X a pris en charge cette tâche et avec Alan Hempel, John Evans et le peintre Rod Smythe, ils ont commencé à transformer la voiture selon la vision de Jon Dowding.

"Il m'a dit qu'il voulait que la voiture noire ait l'air diabolique, qu'elle devait avoir l'air différente ; et [la finition de la peinture] devait être à la fois noir brillant et noir mat. Et c'était à peu près ce qu'il attendait "- Ray Beckerley


Advertisement