Wiki MAD MAX
Advertisement

Mad max1.jpg

Mad Max est un film d'action dystopique australien de 1979 réalisé par George Miller et écrit par Miller et Byron Kennedy. Le film, mettant en vedette Mel Gibson alors peu connu, est sorti internationalement en 1980. Son récit est basé sur un style occidental traditionnel; Mad Max raconte une histoire de rupture de la société, de meurtre et de vengeance. Il est devenu l'un des films australiens les plus rentables et a été reconnu pour avoir ouvert davantage le marché mondial aux films australiens de la nouvelle vague. Le film est également remarquable pour être le premier film australien à être tourné avec un objectif anamorphique grand écran. 

Depuis, il a eu une influence durable sur la fiction apocalyptique et post-apocalyptique. Le film a engendré trois suites, Mad Max 2: le Défi en 1981, Mad Max: Au Delà du Dôme du Tonnerre en 1985 et Mad Max: Fury Road en 2015.


Résumé[]

Cette partie peut contenir des spoilers

Le film s'ouvre «dans un futur proche» en Australie, sur un avenir dystopique où le carburant se fait rare et la loi et l'ordre ont commencé à s'effondrer. Crawford "l'Aigle de la Route" Montizano, membre du gang de motards berserk, s'enfuit de sa garde à vue et - avec une femme punk à ses côtés - tente de fuir le Main Force Patrol (MFP), l'unité fédérale de la police de la route, en ayant volé un MFP Pursuit Special. Bien qu'il parvienne à échapper à ses poursuivants initiaux, l'Aigle de la Route rencontre alors «l'homme spécialisé dans les poursuites» du MFP, vêtu de cuir; Max Rockatansky (Mel Gibson) à bord d'un MFP Pursuit Ford Falcon. Max, le pilote le plus expérimenté, poursuit l'Aigle de la Route dans une poursuite angoissante à grande vitesse qui entraîne la mort de l'Aigle de la Route et de sa femme dans un accident ou sa voiture prend feu.

Madmax11.jpg

Le gang de motards de l'Aigle de la Route - dirigé par le barbare «Chirurgien» (Hugh Keays-Bryne) et son lieutenant Bubba Zanetti (Geoff Parry) - fonce à toute vitesse sur une ville de campagne, vandalisant des biens, volant du carburant et terrorisant la population locale. Max et son collègue Jim Goose (Steve Bisley) arrivent à arrêter le jeune protégé du Chirugien, un punk nommé Johnny Boy (Tim Burns), quand Johnny s'attarde sur les lieux de l'un des crimes du gang. Cependant, comme aucun témoin ne se présente pour son procès, les tribunaux déclarent l'affaire "sans parti civil" et Johnny est libéré. Jim Goose choqué, s'en prend à Johnny mais se retrouve retenu par ses collègues; Goose et Johnny crient l'un contre l'autre des menaces de vengeance. Après que Bubba ait entraîné Johnny, le capitaine du MFP Fifi Macaffee donne le go à ses officiers pour qu'ils poursuivent les gangs comme ils le souhaitent, "du moment que la paperasse est nickel".

Peu de temps après, Johnny sabote la moto MFP de Jim Goose; la moto se bloque à grande vitesse le lendemain, provoquant un accident et projetant Goose dans le décor. Ce dernier emprunte un pickup pour ramener sa moto au QG. Cependant, Johnny Boy et le gang du Chirurgien attendent plus haut sur l'autoroute en embuscade. Johnny lance un frein à tambour sur le pare-brise de Goose et le fait sortir de la route, puis - à la demande du Chirugien, et peut-être en tant qu'initiation au gang - est chargé de lancer une allumette sur le pickup ayant une fuite d'essence dans lequel Jim Goose se trouve encore. Johnny Boy refuse et le Chirurgien commence à le bousculer et dans la querelle qui s'ensuit, l'allumette allumée est lâchée sur l'épave du pickup.

Goose survit, mais après avoir vu son corps calciné dans la salle des grands brûlés de l'hôpital, Max se met en colère et perd sa confiance dans les forces de l'Ordre. Inquiet de ce qui pourrait arriver s'il reste au travail, et craignant de devenir aussi sauvage et brutal que les membres du gang, Max annonce à Fifi qu'il démissionne du MFP sans intention de revenir. Fifi le convainc de prendre des vacances avant de prendre sa décision finale.

Pendant ses vacances sur la côte, la femme de Max, Jessie, (Joanne Samuel) et leur fils tombent par hasard sur le gang du Chirurgien, qui tente de les agresser. Elle s'enfuit avec l'enfant et tente de retourner voir Max (qui répare son pneu), mais le gang parvient à les suivre jusqu'à la ferme isolée près de la plage où elle et Max séjournent. Alors qu'ils tentent de s'échapper, Jessie et son fils sont écrasés par le gang; leurs corps sont laissés au milieu de la route. Max arrive trop tard pour intervenir.

Rempli d'une rage obsessionnelle, Max enfile sa tenue en cuir de la police et prend un Pursuit Special noir à turbo compression pour pourchasser le gang. Après avoir torturé un mécanicien pour obtenir des informations sur le gang, Max traque méthodiquement et tue les membres du gang: il force plusieurs membres du gang à quitter un pont à grande vitesse; Max tire et tue Bubba à bout portant avec son fusil de chasse; le Chirurgien est contraint de s'engager sur la trajectoire d'un camion semi-remorque en excès de vitesse et meurt dans une collision frontale. Lors des deux dernières batailles de la route, Max se fait rouler sur le bras par la moto de Bubba, et reçoit une balle dans le genou du fusil de Bubba. Il mettra par la suite une attelle de fortune à sa jambe. Rendu encore plus fou par la douleur, et devenant encore plus implacable et impitoyable, il cherche les derniers membres du gang. Lorsque Max trouve Johnny Boy en train de retirer les bottes d'un conducteur mort sur les lieux d'un accident, il menotte la cheville de Johnny au véhicule accidenté et met en place un mécanisme explosif à retardement, à base de fusible. Lançant une scie à métaux à Johnny, Max lui laisse le choix de scier soit les menottes (ce qui prendra 10 minutes), soit sa cheville (ce qui prendra 5 minutes). Alors que Max s'éloigne, le véhicule explose; Max avance dans le lointain sans se retourner, le visage impassible.

Idée originale[]

Mad-max-us.jpg

George Miller était médecin à Victoria, en Australie, travaillant dans la salle d'urgence d'un hôpital, où il a vu de nombreuses blessures et décès comme on le verra plus tard dans son futur film. Résident dans un hôpital de Melbourne, il a rencontré le cinéaste amateur Byron Kennedy dans une école de cinéma d'été en 1971. Le duo a produit le court métrage "Violence in the Cinema, Part 1", qui a été projeté dans plusieurs festivals de cinéma et a remporté plusieurs prix. Ce film a été repris et distribué par Greater Union. L'exposition du court métrage a encouragé Byron Kennedy à convaincre George Miller de faire un long métrage complet. C'était vers 1973-1974. À cette époque, les accidents de la route étaient de plus en plus nombreux en Australie. George en tant que médecin et Byron en tant que chauffeur avaient vécu ce carnage routier pendant de longs week-ends où ils travaillaient trois jours d'affilée pour se rendre dans des régions reculées d'Australie pour faire face à toutes sortes de blessures et de blessés de la route. Ils furent assez perturbés par ces événements, mais ils ont dû en même temps s'y habituer. Cette acceptation culturelle et cette désensibilisation à la violence routière sont entrées dans la conscience collective australienne et sont devenues une sorte de base pour leur long métrage.

L'idée originale de Mad Max a commencé sur le ton d'un documentaire. Un jour, George Miller avait entendu parler d'un journaliste radio qui suivrait les lieux d'accidents de voiture pour interroger les gens. Cela a profondément résonné en George Miller avec sa désensibilisation aux accidents de la route en tant que médecin. Il s'est alors demandé "et si cela vous arrivait?". Le personnage de Max a commencé comme journaliste à Melbourne contemporaine, quelqu'un qui serait un peu désensibilisé par les histoires de crime, la violence, etc. L'idée de Max en tant que journaliste n'a pas fonctionné, alors Byron et George ont transformé Max en flic. Puis l'idée est venue de faire vivre à Max la violence qu'il avait vue sur les routes en tuant sa famille et ses amis. Il a fallu à Miller et Kennedy environ 5 ans pour changer l'histoire de leur première idée pour aboutir à ce qu'est finalement devenu Mad Max. Il a fallu environ 8 mois pour transformer la version contemporaine de Mad Max en une version dystopique définie «Dans quelques années».

Les raisons de placer Mad Max dans un futur proche étaient à la fois un petit budget qui permettrait de filmer dans des lieux abandonnés ainsi que l'histoire qui devenait de plus en plus exagérée au point qu'elle ne pouvait plus se dérouler dans un cadre contemporain. Miller n'aimait pas non plus le look contemporain des uniformes et des voitures de la police de Melbourne. Définir Mad Max dans un futur proche donnerait aux auteurs une grande liberté créative pour rendre les voitures et les uniformes plus intéressants.


Scénario[]

Afin de financer le film, Miller et Kennedy ont bossé dans des services médicaux d'urgence très intensifs pendant trois mois. Ils avaient rassemblé beaucoup d'histoires de cette époque ainsi qu'une partie des fonds pour le film. Miller devait travailler sur le script, parfois à l'arrière de sa fourgonnette Bongo, mais il aurait besoin d'aide pour le script. Il a fait équipe avec James McCausland qui était à l'époque le rédacteur financier de "The Australian", basé à Melbourne (qui apparaît dans le film comme l'homme barbu avec un tablier devant le restaurant). James avait la capacité incroyable de citer n'importe quel film, alors Miller l'a appelé et lui a offert un travail pour l'écriture du film. James et George discutaient du fait qu'ils se souviendraient de parties spécifiques de films, de morceaux de dialogue qui resteraient après avoir regardé le film et qu'ils garderaient ces éléments pour faire un film complet. Ils ont décidé de commencer le film avec un crescendo et de monter à nouveau en crescendo à la fin du film. James écrivait tous les dialogues, les histoires racontées par les personnages et il vérifierait si cela collait avec le rythme de Miller dans le film. Toutes les prises ont été méticuleusement décrites dans le script car le budget ne permettrait aucune flexibilité à cet égard.

Dans un commentaire de journal de 2006 sur le pic pétrolier, James McCausland a écrit ce qui suit à propos de Mad Max:

"En 1973, les pays arabes producteurs de pétrole ont bouleversé la majeure partie du monde en resserrant les robinets de leurs puits de pétrole et en réduisant considérablement la production. Les entreprises et les pays, y compris le Japon, sont entrés en crise et beaucoup ont commencé à réfléchir à des moyens de réduire leur dépendance à l'égard de les produits pétroliers. Alors que les ondes de choc ont commencé à s'estomper et que l'or noir a recommencé à couler, la plupart des entreprises ont commencé à étudier comment remplacer le pétrole. Pourtant, il y avait d'autres signes des mesures désespérées que les individus prendraient pour assurer la mobilité. Les grèves qui ont frappé de nombreuses stations essences ont révélé la férocité avec laquelle les Australiens défendraient leur droit de remplir un réservoir.

George et moi avons écrit le scénario sur la base de la thèse selon laquelle les gens feraient presque tout pour maintenir les véhicules en mouvement et de l'hypothèse que les nations ne prendraient pas en compte les coûts énormes pour investir dans des infrastructures d'énergie alternative avant qu'il ne soit trop tard. "

Le script s'est avéré contenir 214 pages.


Budget[]

Miller se rendit compte que la collecte de fonds pour le film auprès du gouvernement n'était pas possible parce que la plupart des films à cette époque étaient des pièces d'époque. En 1976, le film a été confié à Hexagon mais Alan Finney (responsable du marketing) a rejeté le film. Cela a incité les auteurs à financer eux-mêmes le film, répartissant le coût entre de nombreuses personnes différentes, principalement les amis de Miller et Kennedy à Melbourne et à Sydney. Le film s'est avéré être entièrement financé par le privé. En fin de compte, il a fallu 18 mois à Miller et Kennedy pour collecter 350 000 dollars australiens. Le fait que le film ait été financé par le secteur privé a donné aux auteurs un contrôle total, et ils n'étaient redevables envers personne, sauf les investisseurs, qui n'intervenaient absolument pas dans la production.

Casting[]

Miller et Kennedy voulaient des inconnus complets pour les rôles principaux et même les personnes quelque peu connues devaient changer complètement d'apparence. Mitch Mathews était en charge du casting du film. Elle a trouvé trois très bons acteurs diplômés à l'Institut national d'art dramatique, deux d'entre eux furent très bons dans leur rôle et elle mentionna spécifiquement Mel Gibson et Steve Bisley.

Mel Gibson fut parfait pour le rôle principal, Steve Bisley a adoré le rôle de Goose parce qu'il aimait déjà les motos et parce que le personnage avait un pet au casque. Il y a une rumeur populaire sur la façon dont Mel Gibson et Steve Bisley ont été choisis pour le film. Selon Mel Gibson, il a déposé son ami Bisley à une audition pour le rôle de Max. Gibson était apparemment en mauvaise forme car la nuit avant, il avait eu une bagarre d'ivrogne avec "la moitié d'une équipe de rugby" (ses propres mots) qui a attiré l'attention des agents de casting. Ils ont pris des photos de Gibson en disant qu'ils avaient "besoin de monstres pour ce film, quand vous guérirez, venez nous voir". Gibson avait désespérément besoin d'un emploi alors deux semaines plus tard, il est revenu à l'agence de casting et au début, ils ne l'ont pas reconnu. Une fois qu'il a affiché ses photos moins que flatteuses sur le mur, les agents de casting l'ont reconnu et l'ont rencontré avec George Miller qui lui a donné le rôle de Max sur le champs.

Rosie Bailey a été choisie à l'origine comme l'épouse de Max, Jessie. Malheureusement, elle et Grant Page ont eu un accident sur le chemin du lieu de tournage. Rosie a subi une fracture du fémur qui l'a exclue du casting. Joanne Samuel a été embauchée pour jouer Jessie à la place.

Le personnage de Fifi Macaffee fut interprété par Roger Ward. George Miller a demandé à Roger de se raser la tête, malgré une chevelure pleine. Roger a toujours voulu faire ça et c'est ce qui l'a convaincu pour le rôle de Fifi. Roop fut interpreté par Steve Millichamp et Charlie a été joué par John Ley. Ces deux acteurs étaient radicalement différents, ce qui rendait leurs jeux d'acteurs vraiment bons. Dans l'idée, ils ont simplement cherché des raisons de s'ennuyer et de jouer de cela devant la caméra.

Hugh Keays-Byrne a été choisi comme le Chirurgien. Il s'est avéré être un acteur très charismatique dont la présence était très forte. C'était un acteur accompli, très aguerri et un interprète fabuleux. Bubba Zanetti a été joué par Geoff Parry, qui au début n'arrivait pas à déterminer si Bubba Zanetti était un seul ou deux personnages différents. Il a compris le personnage après avoir reçu un haut noir de femme et un collier. Tim Burns a été choisi comme Johnny Boy - un personnage à l'esprit tourmenté. Howard Eynon interprétait Diabando, qui faisait principalement des bruits d'animaux malgré seulement quelques lignes réelles. Paul Johnstone a été choisi pour Cundalini, David Bracks pour Mudguts. Leurs deux performances étaient principalement de l'improvisation. Tous les acteurs jouant les membres du gang sont restés dans leurs rôles même hors caméra, ce qui a permis des interactions très intéressantes avec les autres acteurs et l'équipe de tournage.


Barry le mécanicien était joué par David Cameron. À l'origine, ce personnage était censé être un «mécanicien armé». En raison de limitations techniques et financières, George Miller a ordonné à Cameron de simplement mettre une de ses mains derrière son dos pour simuler une main mécanique. Au lieu de cela, David Cameron a suggéré que le mécanicien aurait ses deux mains, mais qu'il marcherait en boitant et parlerait avec un bégaiement. Le thème d'un mécanicien handicapé reviendra plus tard dans Mad Max 2.

Le mécanicien Grease Rat était joué par Nico Lathouris. Nico reviendra plus tard dans le monde de Mad Max et contribuera en co-écrivant Mad Max: Fury Road.

Véhicules[]

Mm3-700x468.jpg

Bryon Kennedy était le principal coordinateur sur les voitures de Mad Max. Il a travaillé plus dur sur le Black On Black - l'Interceptor. Le véhicule était basé sur la vision de Byron d'une voiture qu'il voulait avoir depuis l'âge de 15 ans. L'attention de Byron sur les véhicules est allée jusqu'à donner à chaque véhicule un pot d'échappement réglé individuellement pour donner aux véhicules leur propre personnalité.

Bertrand Cadard (jouant Clunk) a été engagé à l'origine comme concepteur de motos. Avec Bill Miller (producteur associé) et George Miller, les trois ont approché le distributeur Kawasaki pour le convaincre de fournir des motos pour le film. Kawasaki a accepté et a livré 10 Kawasaki Z1000 toutes neuves. 9 de ces motos ont été customisées et une a été utilisée pour les pièces de rechange. L'ingénieur en mécanique Jack Burger a modifié les motos selon les conceptions de Bertrand. Tous les guidons ont été remplacés et un certain nombre de tuyaux d'échappement ont également été changés. Le retrait des silencieux a rendu les motos extrêmement bruyantes. Tim Burns se souvient que les voisins lançaient des casseroles sur l'équipage à 4h30 du matin à cause du bruit. Chacune des motos devait avoir un look différent, réalisable dans les limites du budget. Pour les motos du Chirurgien, Jimm Goose et de Bubba Zinnetti, le carénage complet avec partie inférieure a été utilisé. Pour les motos mineures, telles que celle de Clunk, une réplique de carénages Ducati 900SS a été utilisée. Les motos du Chirurgien et de Goose sont pratiquement identiques. Les motos n'ont pas été testées avant le tournage en raison de contraintes de temps, ce qui était très risqué pour les constructeurs, mais aucun accident ne s'est produit à cause des modifications. Les motos ont été conduites vers et depuis les lieux par les acteurs eux-mêmes pour réduire les coûts de production. Certains des acteurs n'avaient aucune expérience avec les motos avant et ont pourtant roulé avec sur le plateau chaque matin, parfois à des vitesses dépassant 200 km / h. Heureusement, aucun accident ne s'est produit. Après le tournage, les motos ont été considérées comme dangereuses pour la route. Les constructeurs ne savaient pas que ces motos étaient censés être renvoyés à Kawasaki dans leur état d'origine. Seuls 3 motos ont été rendues.

Tournage[]

Le tournage a commencé le 24 octobre 1977 et a duré 12 semaines jusqu'en décembre 1977, à Melbourne et aux alentours. La plupart des scènes de poursuite en voiture du Mad Max original ont été tournées près de la ville de Lara, juste au nord de Geelong. L'équipe de tournage n'avait aucune autorisation de la police pour arrêter la circulation ni filmer sur les autoroutes. La fusillade sur l'autoroute Geelong avec Johnny Boy qui a pris la décision de stopper tout le trafic sur l'autoroute. L'équipage a reçu l'ordre d'arrêter la circulation, laissant ainsi John Hipwell (régisseur adjoint) installer les cônes sur la route en réduisant les voies à une seule et à la fin du parcours balisé, il y avait une personne avec un panneau STOP. Cela a fonctionné incroyablement bien, le trafic a été arrêté à 9h20 du matin avec environ un millier de voitures bloquées. Le trafic qu'ils ont provoqué a été mentionné aux infos peu de temps après que l'équipe a terminé le tournage de la scène. La plupart des plans ont été tournés à moins de 20 ou 30 km de Melbourne, et selon George Miller, il était très difficile de ne pas avoir d'arbres dans le cadre car ils devaient avoir un paysage très austère. Pour capturer cela sur pellicule, ils ont dû trouver des creux dans l'horizon là où il n'y avait pas d'arbres et ensuite ils ne pouvaient filmer que dans cette direction.

Le 4ème jour de tournage, le cascadeur principal Grant Page eut un accident de moto (avec Rosie Bailey - l'original Jessie Rockatansky). Il était vraiment mal en point. Les lunettes qu'il portait au moment de l'accident lui ont dévié la cloison nasale lors de l'impact, provoquant également des côtes fêlées, une jambe blessée et des blessures internes. Grant Page était le principal cascadeur du film, ce qui engendra des problèmes conséquents pour la suite du tournage. Des séquences entières ont dû être replanifiées. Un nouveau coordinateur de cascades a été embauché, mais après la première prise, il a brisé l'avant du Black On Black lorsqu'il a fait demi-tour pour la deuxième prise. George Miller a été déçu et a dit à Byron que la seule personne en qui il avait confiance était Grant Page qui était à l'hôpital. Miller craignait pour la sécurité des acteurs et de l'équipe, mais le film devait être tourné. Il a donc décidé de quitter ses fonctions de réalisateur et d'embaucher Brian Trenchard-Smith qui a réalisé beaucoup de cascades et était habitué à filmer l'action. Miller prendrait alors le relais en tant que producteur. Le casting après avoir découvert cela a menacé de partir si Miller ne dirigeait pas le film. Peu de temps après, George Miller a repris son travail de réalisateur.

Bande annonce (Version Originale Sous titrée FR)[]

Mad_Max_-_Bande_Annonce_Officielle_(VOST)_-_Mel_Gibson_-_George_Miller

Mad Max - Bande Annonce Officielle (VOST) - Mel Gibson - George Miller

Advertisement